Ressources et bibliographie

Ressources

Cette section présente un répertoire de ressources par région suivi d’une bibliographie par clientèle.  Le comité Familles de Transplant Québec l’a élaboré de manière à répondre aux besoins maintes fois exprimés par les familles ou l’entourage.

Abitibi

  • Le Mouvement la Porte Ouverte Inc.
    Clientèle : Veuve et veuf
    (819) 732 -7804

  • Centre de Prévention suicide d'Amos
    Clientèle : Endeuillé par suicide et personne ayant besoin d'aide
    (819) 732-5473
    sans frais: 1 (866) 277-3553
    www.preventionsuicideamos.com

Bas Saint-Laurent

  • Groupe de soutien au deuil
    Clientèle : Adulte endeuillé
    (418) 860-3337
    Adm: (418) 682-0228

Charlevoix

  • Groupe Mont D'Espoir du CSSS de Charlevoix
    Clientèle : Toute personne endeuillée
    (418) 655-6413

  • Centre de prévention du suicide de Charlevoix
    Clientèle : Adulte endeuillé par suicide
    (418) 665-0096
    (La Malbaie)
    www.cps-charlevoix.com

Chaudière-Appalaches

Côte-Nord/Nord du Québec

  • Groupe d'entraide l'Arc-en-ciel
    Clientèle : Adulte et adolescent endeuillés (418) 589-8055

  •  
  • Centre de prévention du suicide de la Côte-Nord
    Clientèle : Endeuillés par suicide et personne ayant besoin d'aide
    Pour aide: 1 (866) 277-3553

Estrie

  • Groupe de soutien pour les personnes vivant un deuil, en collaboration
    avec la Coopérative funéraire de l'Estrie
    Clientèle : Toute personne endeuillée
    (819) 823-9996
    http://rosedesvents.com

     

  • Le Mouvement la Porte Ouverte Inc.
    Clientèle : Personne ayant perdu un conjoint(e)
    (819) 562-0227

    Rose des vents
    Clientèle : Toute personne endeuillée
    urgence: (819) 565-1330
    (819) 823-9996
    www.rosedesvents.com

    Urgence-Détresse
    Clientèle : Toute personne vivant une situation difficile urgente
    (866) 277-3553
    www.jevi.qc.ca

    Maison Marie-Élise
    Clientèle : Adulte endeuillé ou ayant vécu une perte (emploi, divorce etc.);deuil d'animaux
    819-583-4503
    http://www.maisonmarielise.com

    Virage Santé mentale
    Clientèle : Santé mental (dépression, déstabilisation émotive, trouble grave, etc.)
    (819) 877-2674
    www.aide-internet.org/virage

  • J'écoute ma toute petite voix Clientèle : Enfants de 6 à 12 ans (819) 823-9996
    JEVI Centre de prévention du suicide-
    Estrie
    Clientèle : Personne en crise ou en détresse et personne endeuillées par suicide
    Enfant endeuillé par suicide
    (819) 564-1354
    1 (866) 277-3553
    www.jevi.qc.ca 

Lanaudière

  • Deuil Amis Jo
    Clientèle : Toute personne endeuillée
    (450) 752-4371

    Paroisse St-Henri
    Les ailes de la vie
    Clientèle : Adulte endeuillé
    (450) 474-2413
    (514) 609-9026

    Les amis de Simon
    Clientèle : Parent en deuil d'enfant
    (450) 492-9179
    (450) 435-7731

Laurentides

  • Pallia-Vie
    Clientèle : Tout type de deuil, sauf endeuillé par suicide
    (450) 431-3331
    Adm: (450) 431-0488
    http://pallia-vie.ca

    La Maison des soins palliatifs à St-Eustache
    Clientèle : Adulte et enfant endeuillés
    (450) 491-1912

    Palliaco
    Clientèle : Toute personne endeuillée
    (819) 717-9646 http://www.palliacco.org

Laval

  • Lumi-Vie
    Clientèle : Adulte endeuillé ayant vécu un deuil depuis > 3 mois et < 2 ans à la suite d'une maladie, un accident ou d'une mort naturelle
    (450) 687-8311
    www.lumivie.com

    Ressource régionale suicide
    CSSS de Laval
    Clientèle : Enfant et adolescent endeuillés par suicide
    (450) 687-5690, poste 434

    Cap Vie Clientèle : Adulte
    (450) 625-3083
    www.cap-vie.org

Mauricie et Centre du Québec

  • Groupe d'entraide et de soutien pour personne en deuil Communauté chrétienne Jean XXIII
    Clientèle : Adulte endeuillé, excluant les
    endeuillés par suicide
    (819) 379-2862
    http://sites.rapidus.net/paroisse/

     

    Au-delà du deuil (Princeville)
    Clientèle : Adulte ayant perdu un conjoint
    (819) 752-6706

    Groupe d'entraide pour personne en deuil
    (Plessisville)
    Clientèle : Adulte endeuillé, excluant les endeuillés par suicide
    (819) 362-8723

Montérégie

  • Centre d'intervention de crise L'accès
    Clientèle : Personne en crise ou en détresse et personne endeuillée par suicide
    Urgence: (450) 679-8689
    (450) 468-8080

     La maison sous les arbres
    Toute personne vivant une situation difficile urgente
    Clientèle : Personne endeuillée
    Endeuillé par suicide
    Personne vivant une problématique de santé mentale
    Ligne d'intervention de crise: (450) 699-5935
    ou 1 (866) 277-3553
    www.la-msla.com

    L'Entraide chez nous
    Clientèle : Adulte endeuillé
    Responsable: (450) 468 1726 poste: 29
    (450) 468 1726
    www.groupededeuil.com

    L'envol de St-Bruno
    Clientèle : Adulte endeuillé
    (450) 653-6319, option: 0

    L'Équipe d'accompagnement
    Au Diapason et la maison Au diapason
    Clientèle : Personne endeuillée, sans égard du lien de parenté ou de la cause de décès de la personne décédée.
    S'occupe aussi des personne atteintes de cancer et en fin de vie.
    (450) 534-2002
    www.audiapason.org

    Les amis du Crépuscule
    Clientèle : Toute personne endeuillée (adulte, ado, enfant)
    (450) 252-2737
    www.lesamisducrepuscule.org

    La Traversée
    Clientèle : Toute personne endeuillée
    (514) 838-5562

    Service d'accompagnement sur le deuil
    Clientèle : Toute personne endeuillée
    (450) 455-2656
    (514) 529-4225
    www.louiseracine.com

Montréal

  • Société de soins palliatifs à domicile
    Clientèle : Toute personne endeuillée
    (514) 272-7200, poste 225
  • Dawn Cruchet
    Clientèle : Enfant endeuillé
    (514) 230-3592
    www.dawncruchet.com

  • Cedars Cansupport & MUHC Psychosocial Oncology Royal Victoria Hospital
    (514) 934-1934, poste 37053
    www.cedars.ca  
  •  
  • Centre de Consultation psychologique et Educationnelle (CCPE)
    Clientèle : Psychothérapie individuelle en famille, en couple
    (514) 522-3195
    www.ccpeweb.ca

  • Centre de crise le Transit
    Clientèle : Toute personne vivant une situation difficile urgente
    Le Transit: (514) 282 7753
    Centre de crise psychosocial de l'ouest de Montréal: (514) 684- 6160 (Banlieue ouest)
    Iris : (514) 388-8988 (Nord-Est)
    Tracom: (514) 483-3033 (centre-ouest)
    L'Autre Maison: (514) 768-7225 (sud-ouest)
    L'Entremise: (514) 351-9592 (est)
    L'Appoint: (514) 351-6661
    http://www.centredecriseoi.com/

  • Centre d'écoute et de référence Multi-Écoute
    Clientèle : Adulte - majorité immigrant
    (514) 737-3604
    www.multiecoute.org

  • Compassionate Friends
    Clientèle : Adulte et enfant endeuillés
    (450) 458-3164
    Ailleurs au Qc: 1866 823 0141
    http://tcfcanada.net

  • Louise Bourassa psychologue
    Clientèle : Toute personne endeuillée
    (514) 987-1021


    Hope and Cope
    L'espoir c'est la vie
    Jewish General Hospital
    Clientèle : Endeuillé
    (514) 340-8255
    Groupe (doctorat) 514 340-8222
    www.jgh.ca/en/HopeCope
  • Life, Love and Loss
    Clientèle : Adulte, famillle, couple et enfant endeuillés
    (514) 222 9668
    www.cedarscansupport.ca

    Maison Montbourquette
    Clientèle : Toute personne endeuillée
    1 (888) LE DEUIL
    (514) 523-3596
    www.maisonmonbourquette.com

    West island Community Ressource Center (minus one)
    Clientèle : Veuve et veuf
    (514) 694-6404
    www.crcinfo.ca

    Mount Royal Commemorative Services Complexe funéraire des Trembles Clientèle : Adulte et enfant endeuillés
    (514) 279-7358
    www.dawncruchet.com

    NOVA West Island
    Clientèle : Adulte et enfant endeuillés
    (514) 695-8335, poste 115
    www.novawi.org

  • Parents-étoiles
    Clientèle : Enfant endeuillé de 6 à 12 ans Adolescent endeuillé 13 à 17 ans
    (514) 947-0606
    www.parent-etoile.com
     
    Tel-Aide
    Clientèle : Toute personne en difficulté
    (514) 935-1101
    www.telaide.org
  • Widow to widow services
    YM-YWHA
    Clientèle : Veuve et veuf, entre 40 et 65 ans
    (514) 737-6551
    Canadian National Organisation for the Widowed (CNOW)
    Clientèle : Veuve et veuf
    (514) 934-0280
    (514) 931-3935
  • Family survivors of suicide (FSOS)
    Clientèle : Personne endeuillée par suicide
    (514) 398-7067
    www.suicideaftermath.com

Outaouais

  • Centre d'aide 24/7
    Clientèle : Personne en crise ou en détresse
    (819) 595-9999
    1 (866) 277-3553

    Entraide-Deuil de l'Outaouais
    Clientèle : Toute personne endeuillée
    (819) 770-4814
    1 (866) 770-4814
    http://entraide-deuil.qc.ca

    Porte ouverte inc.
    Clientèle : Veuve et veuf
    (819) 671-2529
    www.cursillo.org

Portneuf

  • Centre de prévention du suicide de Portneuf
    L'arc-en-ciel secteur prévention du suicide
    Clientèle : Deuil par suicide
    (418) 285-3847

    Le deuil parlons-en
    Clientèle : Toute personne endeuillée
    (418) 337-6166

Québec

  • Centre de crise
    Clientèle : Toute personne endeuillée
    Crise: (418) 688-4240
    (418) 687-2747
    www.centredecrise.com

    Centre de crise de Québec
    Clientèle : Tout type de deuil, être âgé de 14 ans et plus, habiter la région de Québec
    (418) 688-4240,
    Portneuf-Charlevoix:
    1 (866) 411-4240
    www.centredecrise.com

    Deuil Jeunesse
    Clientèle : Enfant et adolescent endeuillés
    Urgence: (418) 670-9772
    (418) 624-3666
    www.deuil-jeunesse.com

    Groupe d'entraide pour personnes en deuil L'Ancienne Lorette
    Clientèle : Adulte, SAUF si endeuillé par suicide
    (418) 871-7055

    La boussole
    Clientèle : Endeuillé par suicide d'un proche ayant une maladie mentale
    (418) 523-1502
    www.laboussole.ca

    L'Hibiscus
    Clientèle : Toute personne endeuillée
    (418) 651-4041
    (418) 688-3918

    Maison de la Famille de Charlesbourg
    Clientèle : Enfant endeuillé
    (418) 623-5705
    www.mfcharlesbourg.org

    Maison de la famille de Québec
    Clientèle : Toute personne endeuillée
    (418) 529-0263
    www.mf-quebec.org

    Maison de la Famille Louis-Hébert
    Clientèle : Toute personne endeuillée
    (418) 681-0141

    Maison de la famille Rive-Sud
    Clientèle : Toute personne endeuillée
    (418) 835-5603
    www.maisonfamille-rs.org

    Service d'accompagnement pour personnes malades ou en deuil du service à la communauté de Cap-Rouge
    Clientèle : Toute personne endeuillée
    (418) 641-6643
    www.msccr.com

    Service d'entraide communautaire
    Rayon de soleil
    Clientèle : Adulte endeuillé, sauf deuil par suicide
    (418) 871-7055

    Solidarité-Deuil d'enfant
    Clientèle : Parent en deuil d'enfant
    (418) 990 0435

    Tel-Aide
    Clientèle : Toute personne en difficulté
    (418) 686-2433
    www.telaide.qc.ca
  • Centre de prévention du suicide de Québec
    Clientèle: suicidaires, proches, intervenants
    (418) 683-4588 interv. 24/24
    Adm. : (418) 683-0933
    www.cpsquebec.ca

Saguenay Lac-Saint-Jean

  • Groupe d'entraide Aimer, Perdre et Revivre
    Clientèle : Toute personne vivant un deuil ou une perte (séparation, handicap)
    (418) 276-1063
    (418) 276-8948

    Deuil 02
    Passage pour toute détresse
    Clientèle : Toute personne vivant un deuil ou une perte (séparation, handicap)
    (418) 696-8861

    Tel-Aide Saguenay-Lac-St-Jean-Côte-Nord
    Clientèle : Personne de tout âge ayant besoin de se confier
    Saguenay: (418) 695-2433
    Lac-St-Jean: 1 (888) 600-2433
  • Centre de prévention du suicide 02
    Clientèle : Personne ayant besoin d'aide et endeuillée par suicide
    Saguenay: (418) 668-6851
    Lac-St-Jean: 1 (866) 277-3553
    www.cps02.org

Ressources provinciales

  • Fédération du mouvement
    Albatros du Québec
    Accompagnement de personnes endeuillées et de personnes atteintes de maladies graves, du diagnostic à la fin de vie
    Responsable: (819) 375-8533
    voir les différents numéros par région sur le site web
    www.corporation-albatros.ca

    Les amis compatissants
    Clientèle : Parent ayant perdu un enfant
    (514) 933 5791
    voir site web pour tél. autres régions
    www.amiscompatissants.org

    Maison Montbourquette
    Clientèle : Toute personne endeuillée
    1 (888) LE DEUIL
    ( 1 (888) 533-3845 )
    www.maisonmonbourquette.com

    Ordres des psychologues du Québec
    Clientèle : Toute personne ayant besoin d'aide
    (514) 738-1881
    1 (800) 363-2644
    www.ordrepsy.qc.ca

    Suicide Action
    Clientèle : Endeuillé par suicide et personne ayant besoin d'aide
    1 (866) 277-3553
    www.suicideactionmontreal.org

Sites Web

 

Bibliographie

Bibliographie enfants endeuillés
  • 1- Alley, R. W. (2009). Le deuil, y’a pas de mal à être triste. Strasbourg: Éditions du Signe.
    Clientèle : Dès 6 ans
    Synopsis
    Cet ouvrage s’adresse directement aux jeunes enfants touchés par un deuil. Il aborde toutes les étapes du deuil et les événements liés à la mort d’un être cher. Il donne des conseils, invite l’enfant à exprimer ses sentiments et à trouver de l’aide auprès des adultes.
  • 2- AVI. (1997). La grange. Paris: Éditions Pocket Jeunesse.
    Clientèle : Dès 9 ans
    Synopsis
    Ben, 9 ans, refuse l'idée que son père va mourir. Faisant face à la déchéance physique de celui-ci, à la résignation de son frère et de sa sœur, il se donne pour but de guérir son père. Cette volonté du désespoir l'amène à entreprendre la construction d'une grange que son père voulait réaliser avant sa maladie. Le bâtiment deviendra un double et ultime cadeau d'amour du père à ses enfants, des enfants à leur père : un souvenir, un témoignage porteur d'avenir.
  • 3- Begag, A., & Louis, C. (1995). Ma maman est devenue une étoile. Genève éditions La Joie de lire.
    Clientèle : Dès 5 ans
    Synopsis
    Récit bouleversant d'un tout petit enfant assistant à l'enterrement de sa maman. Cette cérémonie très douloureuse revêt à ses yeux un caractère fantastique. Il se raconte une histoire où sa maman est devenue une étoile. A la fin de la cérémonie religieuse, il pense que sa maman va tout de même revenir, que toute cette jolie histoire doit s'arrêter maintenant. Mais, sa maman part dans son cercueil de bois et son papa est toujours aussi triste. Le petit enfant décide alors de le réconforter.
  • 4- Berton, A., & Theninhardt, V. (2000). Une maman comme le vent. Paris: éditions Actes Sud Junior.
    Clientèle : Dès 7 ans
    Synopsis
    Louis et Lucas, deux petits lapins, sont amis. Ils sont toujours à côté l'un de l'autre à l'école. La maman de Lucas est très malade. Un matin, Lucas ne vient pas à l'école : sa maman est morte dans la nuit et il est allé à son enterrement. Pendant cette journée, Louis ne cesse de penser à la maman de Lucas et à son ami. Il est extrêmement triste. Le soir, sa maman vient le réconforter. Elle lui explique avec des mots simples et tendres que la maman de Lucas continuera toujours à aimer son fils et qu'elle sera à jamais présente dans le cœur de tous ses proches. Louis se dit que cela fait du bien quand on a du chagrin d'être réconforté. Le lendemain, à l'école, il veut aussi dire des mots à Lucas pour soigner son chagrin. Mais il n'y parvient absolument pas. Le soir, sur le chemin du retour, Louis réussit enfin à trouver les mots pour réconforter son ami. Un livre sur le pouvoir des mots dans notre vie et notre difficulté à trouver les mots juste face à la souffrance.
  • 5- Bonhomme, A., & Bec, M. (2001). Tu te souviens. Paris: Éditions École des loisirs.
    Clientèle : Dès 5 ans
    Synopsis
    Deux oursons, Barzolo et Barzolino, songent à leur enfance ainsi qu'aux joyeuses vacances partagées à la montagne avec leur grand-père : promenade, baignade et pêche. Même si leur grand- père n'est plus, mille détails dans son chalet ravivent leurs souvenirs, et le rendent présent à nouveau.
  • 6- Bouchard, H., & Nadeau, J. (2009). Harvey. Montréal: La Pastèque.
    Clientèle : Dès 9 ans
    Synopsis
    La vie de Harvey bascule une journée de printemps, le jour où son père meurt subitement d'une crise cardiaque. "Récit tout simple d'une mort et de son impact sur l'imagination d'un enfant".
  • 7- Brami, E. (2001). Couleur chagrin. Paris: Gautier-Languereau.
    Clientèle : Dès 4 ans
    Synopsis
    Comment consoler un enfant à la disparition d'un être cher, comment lui expliquer la mort? Peut-on un jour se débarrasser d'un gros chagrin? Un texte court et poétique. «L'auteur ne cherche pas à atténuer la douleur, mais à l'exprimer».
  • 8- Brun-Cosme, N., & Nascimbene, Y. (1995). Les pigeons. Toulouse: éditions Milan.
    Clientèle : Dès 7 ans
    Synopsis
    A travers une famille pigeon, un jeune enfant nous parle de son papa, "parti" en voyage selon sa maman. Frère et sœur l'attendent en vain, ce papa qui ne revient pas. Comme ce pigeon blanc qui un matin n'est pas au rendez-vous.
  • 9- Chalifour, F. (2002). Zoom Papaye. Québec: de la Paix Éditions.
    Clientèle : Dès 9 ans
    Synopsis
    Zoom Papaye s'adresse à tous ceux qui ont perdu un être cher. C'est l'histoire d'un petit garçon qui apprend la mort de son père à la télé : Zoom Papaye n'est plus. Le sujet peut paraître dur, voire troublant, mais le deuil, hélas, n'appartient pas qu'au monde des grands. Certains petits le savent très bien. Ils pourraient même vous l'écrire. C'est d'ailleurs ce que fait ici le petit garçon. Pour lui, la vie n'est pas qu'un roman d'aventure, de rebondissements ou de jours heureux. Elle est aussi le lot d'événements qui font danser la colère et la tristesse dans une même valse. Zoom Papaye, une histoire où la vie est, malgré les jours sombres, triomphante
  • 10- Chartray, P., & Rancourt, S. (2008). Simon et le chasseur de dragons. Montréal: Éditions du CHU Sainte- Justine.
    Clientèle : Dès 5 ans
    Synopsis
    Cet album, c'est l'histoire de deux frères. L'aîné est atteint d'une maladie incurable et le plus jeune cherche un moyen de combattre les dragons qui brûlent les poumons de son frère. Les auteurs traitent avec délicatesse et grande sensibilité de la perte d'un être cher, que ce soit une mère, un grand-père, ou, comme ici, un frère, du deuil qui s'ensuit...et de la vie qui continue. Simon et le chasseur de dragons est un texte à la fois émouvant et bouleversant, dans lequel les parents trouveront une façon d'aborder avec leur enfant la question du deuil.
  • 11- Cole, B. (1996). Raides morts. Paris : Éditions du Seuil.
    Clientèle : Dès 4 ans
    Synopsis
    L’histoire de la vie racontée d’une manière amusante, mais réelle. On naît ridé, après on devient doux, on grandit, on est amoureux, on a des bébés ridés, on vieillit et on devient encore tout ridé jusqu’au moment où on tombe raide mort.
  • 12- Crowther, K. (2000). Moi et rien. Bruxelles: Éditions Pastel.
    Clientèle : Dès 5 ans
    Synopsis
    Les autres enfants me trouvent bizarre, mais cela ne fait rien. Rien n'est important si Rien reste avec moi.
  • 13- de Guibert, F., & Roger, M.-S. (2001). Pourquoi on meurt? Paris: Autrement Jeunesse.
    Clientèle : Dès 9 ans
    Synopsis
    La mort est tabou, mais on en parle partout: dans la vie, à la télévision, dans les films, les jeux vidéo, etc. Des réponses aux questions des enfants lorsqu'ils entendent parler de la mort pour vrai. Un dossier présenté sous forme de textes, d'exemples, d'anecdotes, d'extraits de livres, etc.
  • 14- de la Campagne, C. (2002). Faut-il avoir peur de la mort? Paris: Éditions Louis Audibert.
    Clientèle : Dès 8 ans
    Synopsis
    Des réflexions et des éléments de réponse aux questions que se posent les enfants et les jeunes adolescents sur la mort. La collection Brins de philo s'adresse aux 8-13 ans et à leurs parents pour les aider à affronter certaines situations et à répondre à des questions délicates.
  • 15- de Saint Mars, D., & Bloch, S. (2004). Grand-père est mort. Montréal: Éditions de la Paix
    Clientèle : 6-9 ans
    Synopsis
    Le téléphone sonne et la famille apprend la mort de grand-père. Max et Lili réalisent qu'ils ne verront plus leur grand-père.
  • 16- de Solminihac, O., & Bonameau, I. (2003). C'est quoi la mort? Paris: École des loisirs.
    Clientèle : 6-9 ans
    Synopsis
    Les adultes racontent beaucoup d'histoires, surtout quand les gens disparaissent. D'abord, il y a eu Émile qui est parti avec Jésus faire un grand voyage dans le froid. Et puis le Père Noël qui a emporté grand-mère en échange des cadeaux. Et encore le poisson de Marilyn qui a préféré le paradis des poissons. Franchement, les enfants ne peuvent pas croire n'importe quoi. Parfois même, ils comprennent bien mieux que les grands. Un livre pour les enfants qui aiment déjà lire tous seuls.
  • 17- Deru-Renard, B. (2002). Un petit roi ne pleure pas. Bruxelles: Éditions Pastel.
    Clientèle : Dès 5 ans
    Synopsis
    Dans une ville toute blanche, accrochée à une falaise qui domine l'océan, un vieux roi vient de s'endormir pour toujours. Les cloches sonnent à la volée : "Le vieux roi est mort, le vieux roi n'est plus !" Dans le palais doré perché au sommet du rocher, un petit prince pleure en regardant la mer. Un énorme chagrin lui serre très fort le cœur. "Viens, petit prince, viens, c'est ton tour..."
  • 18- Dolto-Tolitch, C. (2006). Si on parlait de la mort Paris: Gallimard-Jeunesse.
    Clientèle Dès 3 ans
    Synopsis
    Des réponses simples aux questions des tout-petits sur la mort. Pour les aider à vivre leur deuil et à exprimer leur tristesse. Une collection pour expliquer aux petits «ce qui se passe en eux et autour d’eux».
  • 19- Durant, A., Gliori, D., & Floury, M.-F. (2004). Pour toujours et à jamais... Paris: Gautier-Languereau.
    Clientèle : Enfants
    Synopsis
    Après une grande période d'abattement et de tristesse, un groupe d'amis parvient à surmonter la douleur du deuil et à sourire de nouveau en accomplissant des actions positives en mémoire du défunt. Dans leur cœur, il est toujours là et les accompagne à jamais... Un texte très sensible et de magnifiques illustrations, dont est coutumière Debi Glioni. Un bon album pour aider des enfants, dans la peine suite à un décès, à intégrer positivement le défunt, dans le présent et dans l'avenir, comme un compagnon du cœur.
  • 20- Ganeri, A. (1999). Jours de deuil : la mort, rites et coutumes. Montréal: École active.
    Clientèle : Dès 9 ans
    Synopsis
    Les rites et coutumes de la mort et du deuil vus à travers les grandes religions : hindouisme, judaïsme, bouddhisme, christianisme, sikhisme, islamisme.
  • 21- Gilbert, B. (2007). Paradis. Paris: Autrement Jeunesse.
    Clientèle : Dès 5 ans
    Synopsis
    «Et tout le monde y va au paradis ? Oui, tout le monde...» et autres questions d'enfants sur la mort et ce qui se passe après.
  • 22- Goralezyk, P. (2004). Pourquoi faut-il mourir un jour? Saint-Lambert Dominique et Compagnie.
    Clientèle : 9-15 ans
    Synopsis
    Dans nos sociétés, la mort reste souvent un sujet tabou qui donne froid dans le dos, qui fait peur, alors qu'en d'autres temps et sur d'autres continents, elle a eu une aura mystérieuse et fascinante ou n'est pas vécue dans la tristesse. Cet " Essentiel Milan Junior ", par une triple approche - historique, géographique et psychologique -, va te montrer que la mort fait partie du cycle de la vie, et qu'à ce titre, il est important d'en parler. Une fleur, un animal, un humain naît, grandit et meurt. La mort, nous y serons tous confrontés un jour. Il faut donc oser aborder la cérémonie des obsèques, l'enterrement, le recueillement. Oser parler de la souffrance au fond du cœur comme une blessure, du deuil. Ne pas retenir ses larmes, accepter les mots et les gestes pour être consolé dans son chagrin.
  • 23- Gouichoux, R., & Tallec, O. (2006). Ma maman Ourse est partie. Montréal: Éditions Père Castor Flammarion.
    Clientèle : Dès 4 ans
    Synopsis
    Oursonnette exprime son incompréhension, sa solitude, les bouleversements que la mort de sa Maman induit, puis le soulagement que lui apportent la présence et le réconfort de Papa Ours. L'expression " elle est partie ", souvent employée dans ces cas là et probablement mal comprise et interprétée par les enfants en particulier, est explicitée. Oursonnette se rend dans les endroits familiers de sa Maman et ne l'y trouve pas. Dans ce livre, les phrases sont courtes, les illustrations sont vives, les mots sont simples mais traduisent bien ce que peut vivre et penser un tout jeune enfant dont un proche vient de mourir. Ce livre est rassurant parce qu'il montre bien que la crise, bien que violente, ne dure qu'un moment.
  • 24- Gravel, F., & Pratt, P. (2006). David et le salon funéraire. Saint-Lambert: Dominique et compagnie.
    Clientèle : 6-9 ans
    Synopsis
    David n'a pas peur des cimetières. Il sait que les morts sont enfermés dans les cercueils. Ils ne peuvent pas sortir. Mais ce soir, David a peur. Il doit accompagner son père au salon funéraire. Et si le mort se réveillait ? Et si son cauchemar devenait vrai ? Cette fois, David n'affrontera pas sa terreur tout seule. Avec sa jeune cousine, il trouvera le courage de participer à cette réunion de famille un peu particulière.
  • 25- Hebert, M.-F. (2003). Une maison dans la baleine. Montréal: La Courte échelle.
    Clientèle : 8-11 ans
    Synopsis
    Méli Mélo est très fâchée! Son grand-père est parti pour toujours. Sans l'avertir! Avec sa famille, elle se retrouve au bord de la mer, dans la maison de son grand-père. Soudain, la colère de Méli se transforme en gros chagrin. Si gros que le torrent de ses larmes l'emporte... jusque dans le ventre d'une baleine! Une histoire pour ceux et celles qui aiment sécher leurs larmes dans de grands mouchoirs à carreaux.
  • 26- Huston, N. (1994). Véra veut la vérité. Paris: École des Loisirs.
    Clientèle : Dès 6 ans
    Synopsis
    Une petite fille pose des questions sur la mort et ses parents lui répondent de façon très objective. L'auteur a écrit ce texte avec sa fille.
  • 27- Jacques, J. (2003). Des souvenirs pour la vie. Montréal: Fidès.
    Clientèle : Dès 8 ans
    Synopsis
    L'auteur, psychologue, a conçu ce cahier d'activités pour aider les enfants en deuil. Tout au long du livre, l'enfant est amené à comprendre et à exprimer ses réactions, ses émotions face à la perte d'un être cher. Cet ouvrage qui favorise la discussion avec un adulte, peut être utilisé autant à la maison qu'en garderie, à l'école et en milieu hospitalier, etc. Chaque activité est accompagnée d'un court texte sur le deuil qui s'adresse à l'enfant.
  • 28- Kaplow, J., & Pincus, D. (2009). Samantha a perdu son papa: une histoire sur...le deuil. Saint-Lambert: Enfants-Québec.
    Clientèle : Dès 3 ans
    Synopsis
    Depuis la mort de son papa, Samantha a perdu son sourire. Elle s'empêche de s'amuser de peur que les gens croient qu'elle n'aimait pas son papa. Elle s'empêche aussi de pleurer de peur que les larmes ne s'arrêtent jamais. «J'apprends la vie» est une collection pour aider les enfants à affronter les difficultés de la vie ou à mieux vivre les différences. À la fin de l'album, des informations utiles pour les parents et les éducateurs.
  • 29- Labbé, B., & Puech, M. (2005). La vie et la mort. Toulouse: Milan.
    Clientèle : Dès 8 ans
    Synopsis
    Pour aider les enfants à réfléchir sur la mort et aussi sur la vie, parce que tout ce qui vit, meurt. «Les Goûters philo», c'est une série de petits livres pour aider les enfants âgés de plus de 8 ans à réfléchir.
  • 30- Legendre, G. (2007). L'histoire de minuit, la chatte dont le frère nouveau-né est mort. Lévis: Les Éditions de la Francophonie.
    Clientèle : 7-11 ans

    31- Legendre, G. (2007). L'histoire de Zo - Le chien dont le grand-père meurt. Lévis: Les Éditions de la Francophonie.
    Clientèle : 7-11 ans

    32- Legendre, G. (2009). L'histoire de Palette - Le castor et le don d'organes. Lévis: Les Éditions de la Francophonie.
    Clientèle : 7-11 ans

    33- Lemieux, J. (2004). Le fil de la vie. Montréal: La Courte échelle.
    Clientèle : Dès 7 ans
    Synopsis
    FX Bellavance, 8 ans, apprend que «la vie ne tient qu'à un fil» parce que sa tante vient de mourir suite à un accident. Les adultes qui l'entourent lui parlent de l'âme, de la vie, des difficultés, des bonheurs, on l'aide à apprivoiser la mort.
  • 34- Lenain, T. (2005). Tu existes encore. Paris: Syros.
    Clientèle : Dès 6 ans
    Synopsis
    «Un poème sensible pour exprimer sa peine face à la perte d'un être cher dont la présence est toujours perceptible dans le cœur de celui qui se souvient». Accompagné de photos émouvantes en noir et blanc.
  • 35- Levert, M. (2008). Capucine et Lupin, pour toujours. Saint-Lambert: Dominique et compagnie.
    Clientèle : Dès 3 ans
    Synopsis
    Capucine la fée arrosoir et Lupin son petit chien abeille s'aiment et vivent heureux. Un matin, Lupin ne se réveille pas, Capucine est triste et pleure beaucoup. Avec le temps, sa peine s'apaise. Un album sur la force de l'amour, le deuil et la mort.
  • 36- Mandelbaum, P. (1990). Comme avant. Bruxelles: Éditons Pastel.
    Clientèle : Dès 4 ans
    Synopsis
    Après la mort de papa, rien n'est pareil et tout le monde est triste. Moi, j'aurais besoin de revoir papa...
  • 37- Minguau, M. (2005). Au creux de la noisette. Toulouse: Milan.
    Clientèle : 2-7 ans
    Synopsis
    Quand la mort s'approche de la maison pour emporter sa mère, Paul réussit à l'attraper et à l'enfermer dans une noisette ! Aussitôt sa maman guérit. Les jours vont de nouveau s'écouler paisibles et heureux. Mais voilà que le boucher ne peut plus abattre de bêtes. Les pêcheurs ne parviennent plus à prendre un seul poisson. Même les œufs ne se laissent plus casser ! La mort est empêchée. La mort est abolie. Et si la mort n'existe plus, c'est la vie qui devient impossible.
  • 38- Morel, R., & Raffin, G. (1989). Un kilo d'oranges. Paris: Éditions Hachette jeunesse.
    Clientèle : Dès 11 ans
    Synopsis
    Perdre sa mère d'un cancer du sein à 12 ans, puis apprendre à vivre sans elle avec son père, puis accepter une autre femme à la maison. Tout cela est possible grâce aux dernières paroles d'une mère : "N'oublie pas d'acheter des oranges !". Ce qui peut vouloir dire : Vis, ma fille ! Vis !
  • 39- Pelletier, N., & Fontaine, V. (2010). Toujours prés de toi, ton album de partage sur le deuil. Montéal: Fonfon.
    Clientèle : Enfants
    Synopsis
    À la fin de l'année 2008, une jeune auteure-éditrice, Valérie Fontaine, m'a approché pour que j'illustre un album jeunesse qui d'emblée sera un album de partage sur le deuil d'un parent. J'ai été très touché par l'histoire de cette femme devenue mère au lendemain de la mort de son père. L'histoire de ce livre raconte de façon chaleureuse les souvenirs d'enfance de cette jeune maman avec son père à son fils qui grandira avec nous à la lecture de cet album.
  • 40- Pernusch, S. (2005). Faustine et le souvenir. Tournai: Casterman.
    Clientèle : Dès 8 ans
    Synopsis
    Faustine parle de la mort avec son grand-père. Ils parlent de la capacité d’aimer et d’être aimé et du souvenir qu'ils gardent des gens qui ont été importants pour eux. Alors, pour Faustine, tout devient simple, «pour ne pas mourir vraiment...c’est simple, faut aimer beaucoup».
  • 41- Picquemal, M., & Baas, T. (2010). C'est quoi la mort? Paris: Albin Michel-Jeunesse.
    Clientèle : 2-7 ans
    Synopsis
    Cette collection raconte sous formes d'histoires les questions et raisonnements quotidiens d'un enfant. En fin d'ouvrage, l'atelier philo de Piccolo aborde à travers des jeux et des réflexions philosophiques les interrogations soulevées et permet des échanges en famille. Dans ce volume, Piccolo croit que sa chatte Bergamote est morte...
  • 42- Plante, A. (1992). Histoire de Charlotte, Philippe, grand-père. Montréal: Éditions Paulines.
    Clientèle : Enfants
    Synopsis
    Pour expliquer la mort à un enfant qui va perdre un grands-parents.
  • 43- Plante, A., & Gouin, M. (2005). Histoire de Josée : pour expliquer la mort à un enfant qui va perdre un parent. Montréal: Éditions Mediaspaul.
    Clientèle : Dès 8 ans
    Synopsis
    Une maman atteinte de leucémie est une nouvelle fois hospitalisée ; elle explique à sa petite fille la gravité de sa maladie et sa fin inéluctable. Ce petit livre est destiné aux enfants dont la mère ou le père est mourant. Il permet de les préparer à vivre positivement ce drame et à en sortir grandis et plus forts. Il ne suffit pas de remettre cet album entre leurs mains : la famille doit le parcourir avec eux et se mettre en accord avec les sentiments exprimés.
  • 44- Polieve, S. (2004). La Mamie de Rosalie est partie. Montréal: Flammarion.
    Clientèle : 2-7 ans
    Synopsis
    Avec Mémé Fleur, les dimanches sont cousus de bonheur. Mais un jour, Rosalie a du chagrin, un gros chagrin : Mémé Fleur est partie pour toute la vie... Pourtant, lorsqu'elle retourne dans le jardin de sa mamie, Rosalie retrouve tant de souvenirs, qu'ils rendent possibles tous les lendemains...
  • 45- Roy, P. (2001). Marguerite. Montréal: Hurtubise HMH.
    Clientèle : Dès 9 ans
    Synopsis
    Des élèves apprennent la mort de Marguerite, leur enseignante préférée. La mort y est abordée simplement et des informations complémentaires sont données à la fin.
  • 46- Scheider, & et al. (1998). Adieu, Veïa! Paris: Éditions Nord-Sud.
    Clientèle : 6-9 ans
    Synopsis
    Lorsque la Mamie vient habiter chez ses enfants, elle apporte un petit oiseau dans une boîte à chaussures. Marlène et Simon installent la cage dans la cuisine et s'attachent bien vite à Veïa, leur nouveau compagnon. A la saison d'hiver, l'oiseau tombe malade et meurt. Tous sont tristes mais Mamie les aide alors à vivre ce moment douloureux en parlant avec eux de la mort. Car un jour, la Mamie va moins bien puis elle décède à son tour. Ainsi va la vie.
  • 47- Scotto, T. (2007). Sables émouvants. Toulouse: Milan.
    Clientèle : Dès 4 ans
    Synopsis
    Un enfant raconte sa tristesse à la personne qui l'a quitté; c'était un être cher. Texte poétique.
  • 48- Teulade, P. (2000). Bonjour madame la mort. Paris: École des Loisirs.
    Clientèle : Dès 4 ans
    Synopsis
    Dans ce conte, la mort prend l’allure d’une personne. Elle va visiter une vieille dame de 99 ans qui vit seule avec quelques animaux. Elles deviennent amies et, quand la vieille dame s'aperçoit qu'elle va mourir, elle est calme, elle n'a pas peur car elle a apprivoisé la mort.
  • 49- Thouin, L. (2002). Boule de rêve. Montréal: Fondation Boule de rêve.
    Clientèle : Dès 8 ans
    Synopsis
    L’histoire du dauphin Boule de rêve qui se métamorphose. Deux petites ailes poussent sur son dos et il se sent attiré vers un monde inconnu mais merveilleux. Un livre pour apprivoiser la mort. Accompagné d'un disque compact (46 min.).
  • 50- Tibo, G. (2007). Ma meilleure amie. Montréal: Québec Amérique.
    Clientèle : Dès 4 ans
    Synopsis
    À l'hôpital, un enfant malade décide d'apprivoiser la Mort parce qu'elle lui fait peur, cette mort qui parfois quitte les lieux en apportant quelqu'un avec elle. Il lui parle de plus en plus souvent, elle devient son amie. Un jour, la Mort part sans lui, en lui laissant la vie. Un très beau texte pour parler de la mort avec les enfants.
  • 51- Tibo, G., & Cote, G. (2005). La chambre vide. Saint-Lambert: Soulières Éditeur
    Clientèle : Dès 4 ans
    Synopsis
    Et moi, sans mon grand frère, je ne suis plus rien. Je le cherche dans la maison, sur le trottoir, dans la cour de l'école. Il n'y a plus personne dans ses souliers ni sur son vélo ni dans son lit. Notre peine est comme l'eau d'un robinet : il en coule, il en coule et il en reste toujours dedans.
  • 52- Tibo, G., & Melanson, L. (2002). Le Grand voyage de Monsieur. Saint-Lambert: Dominique et compagnie.
    Clientèle : Dès 4 ans
    Synopsis
    Un petit ourson de laine, un grand voyage au bout du monde et, surtout, la complicité magique des images et des mots... Voilà l'histoire à la fois grave, touchante et envoûtante de l'inoubliable Monsieur au grand cœur. Un long chemin pour faire son deuil...
  • 53- Verhoye-Millet, J. (2000). Caillou a peur de grandir. Montréal: Chouette.
    Clientèle : Dès 3 ans
    Synopsis
    Caillou et son père ont trouvé un oiseau sans vie. Son père lui explique qu'il est mort parce qu'il est vieux. Du coup, Caillou ne veut plus vieillir. Il s'interroge sur la vie et la mort.
Bibliographie adolescents endeuillés
  • 1- Allemand-Baussier, S. (2008). La Mort, pourquoi on n'en parle pas? Paris: De la Martinière Jeunesse.
    Clientèle : Adolescents
    Synopsis
    Quand un parent ou un ami meurt, la mort nous laisse démunis, sans voix. À quoi sert la mort? Où va l'esprit quand le corps cesse de vivre? Est-ce grave si on ne pleure pas? Comment surmonter sa peine? etc. Un livre pour aider les jeunes à accepter la réalité de la mort, parce qu'elle est une étape normale de la vie. Oxygène est une collection qui est conçue pour aider les adolescents à apprivoiser et dédramatiser ce qu’ils vivent au quotidien.
  • 2- Association LocoMotive. (2003). Vivre et grandir sans toi : témoignages de frères et sœurs endeuillés. Grenoble: Glénat.
    Clientèle : Adolescents – Adultes
    Synopsis
    Ce livre retrace les travaux menés lors d’un week-end par des enfants endeuillés et des adultes – psychothérapeutes, art-thérapeute, musicien – en vue de faciliter l’expression et la communication sur leur deuil.
  • 3- Canfield, J., & et al. (2001). Bouillon de poulet pour l'âme des ados: Coffragants.
    Clientèle : Dès 12 ans
    Synopsis
    Bouillon de poulet pour l'âme des ados est un guide de survie qui t'aidera à traverser avec succès ces années trépidantes sans perdre ton sens de l'humour ni ton équilibre. Cet ouvrage te propose des histoires sur de multiples sujets: l'amitié et l'amour, l'importance de croire en l'avenir, le respect de soi et des autres, la façon de surmonter des épreuves comme la mort, le suicide et les chagrins d'amour. Bouillon de poulet pour l'âme des ados sera pour toi comme un ami qui comprend ce que tu ressens, sur qui tu peux compter et qui t'encourage dans les moments difficiles.
  • 4- Canfield, J., & et al. (2002). Bouillon de poulet pour âme des ados II. Montréal: Sciences et culture.
    Clientèle : Dès 12 ans
    Synopsis
    Tu y trouveras des histoires qui t’aideront à faire face à un monde où vivre semble de plus en plus difficile. Les auteurs te proposent des histoires sur l’amour, l’amitié et la façon de surmonter les épreuves, ainsi que des récits extraordinaires d’ados sur l’apprentissage, le pouvoir de changer les choses et la poursuite de ses rêves. Comme dans le premier volume, tu ne trouveras pas dans Bouillon de poulet pour l’âme des ados II de discours d’adultes te disant quoi faire et ne pas faire. Ce livre est plutôt rempli de témoignages d’adolescents qui partagent avec toi leurs expériences pour t’aider à accepter la vie, à devenir la meilleure personne possible, à être heureux d’être qui tu es et à t’aimer – peu importe ce qui arrive. Ces récits te montreront que, aussi difficile que te paraisse ta situation, tu peux surmonter les coups durs. Tu découvriras que, même si tu te sens très seul, tu n’es jamais seul.
  • 5- Chalifour, F. (2006). Le fils du pendu: Toundra.
    Clientèle : Dès 12 ans
    Synopsis
    Le père de François s'est suicidé. Cette épreuve bouleverse l'adolescent, qui se sent coupable de ne pas avoir été un meilleur fils, et qui doit réapprendre à vivre sans son père. Les amis, la famille et une découverte inattendue aideront François à se réconcilier avec la vie.
  • 6- Goralezyk, P. (2004). Pourquoi faut-il mourir un jour? Saint-Lambert Dominique et Compagnie.
    Clientèle : 9-15 ans
    Synopsis
    Dans nos sociétés, la mort reste souvent un sujet tabou qui donne froid dans le dos, qui fait peur, alors qu'en d'autres temps et sur d'autres continents, elle a eu une aura mystérieuse et fascinante ou n'est pas vécue dans la tristesse. Cet " Essentiel Milan Junior ", par une triple approche - historique, géographique et psychologique -, va te montrer que la mort fait partie du cycle de la vie, et qu'à ce titre, il est important d'en parler. Une fleur, un animal, un humain naît, grandit et meurt. La mort, nous y serons tous confrontés un jour. Il faut donc oser aborder la cérémonie des obsèques, l'enterrement, le recueillement. Oser parler de la souffrance au fond du cœur comme une blessure, du deuil. Ne pas retenir ses larmes, accepter les mots et les gestes pour être consolé dans son chagrin.
  • 7- Huisman-Perrin, E. (2002). La mort expliquée à ma fille. Paris: Seuil.
    Clientèle : Adolescents
    Synopsis
    Pour expliquer la mort aux jeunes adolescents, sous forme de dialogues. «Dialoguer avec un enfant sur la mort peut être une des meilleures façons de se tenir au plus près de la vie en tentant de faire reculer le silence et l'angoisse».
  • 8- Morel, R., & Raffin, G. (1989). Un kilo d'oranges. Paris: Éditions Hachette jeunesse.
    Clientèle : Dès 11 ans
    Synopsis
    Perdre sa mère d'un cancer du sein à 12 ans, puis apprendre à vivre sans elle avec son père, puis accepter une autre femme à la maison. Tout cela est possible grâce aux dernières paroles d'une mère : "N'oublie pas d'acheter des oranges !". Ce qui peut vouloir dire : Vis, ma fille ! Vis !
  • 9- Pelletier, M. (1997). Une Vie en éclats. Montréal: La Courte échelle.
    Clientèle : Dès 14 ans
    Synopsis
    J’ai 16 ans. La seule chose que j’aime de moi, c’est mon nom: Zoé. Le reste ne vaut pas la peine d’être mentionné. Avec Ybert, on s’aimait. Et je sais à quel point il était malheureux. Je l’aimais et je voulais l’aider. Ça n’a rien changé parce que, l’an dernier, il a décidé de s’en aller... C’est alors que tout s’est déclenché. Je suis devenue consciente. De tout. Surtout du fait que rien ne vaut la peine. J’ai décidé de raconter les dernières semaines de ma vie. Ce sera une histoire de mort du début à la fin, parce qu’il n’y a que ça de vrai. Une vie en éclats, un roman? Non. Un cri qui fait du bien.
  • 10- Roberge, L. (2006). Boule de lumière - Aide à la séparation (éd révisée). Lévis: Fondation littéraire Fleur de Lys.
    Clientèle : 12-16 ans
    Synopsis
    Une perruche jaune et vert arrive dans le jardin d'un couple dont le fils Colin est parti en Australie. Elle élit domicile dans un frêne au fond du jardin. La fenêtre de la bibliothèque a une vue sur ce qui se passe au jardin aussi bien qu'à l'intérieur de la maison. Sa vitre, à l'œil clair et la mémoire vive, raconte les péripéties vécues par l'oiseau et le couple durant les six mois que dure l'amitié entre les personnages et cet oiseau fantastique. On y rencontre l'oncle Robert, l'ami Raymond, le voisin Romuald, tous amoureux des oiseaux. Un journaliste, amoureux des oiseaux rares à sa manière, s'intéresse à la perruche. Un écureuil lui rend visite, il aime les légumes du jardin, mais n'accepte pas les oiseaux dans son territoire. Un charognard dévore l'oiseau aimé. Une colombe triste rend hommage à son amie la perruche jaune et vert et anime son enterrement. Sa mort engendre une réflexion sur l'héritage qu'elle laisse, entre autres, le rire d'une tuque jaune dans le bleu du ciel, la tendresse du vent du sud, une marque de sagesse laissée par des boutons d'or. La perruche change de nom tout au long du récit. De Coco pour Colas, elle devient tour à tour Cocotte, Boule de Lumière puis Citron-Lime pour Ambroise et Béatrice, les parents de Colin. On gagne à aimer! Notre cœur devient plus lumineux!
Bibliographie adultes endeuillés
  • 1- Arènes, J. (1998). Dis un jour, moi aussi je mourrirai. Paris: Éditions Fleurus.
    Clientèle : Adultes
    Synopsis
    Dès leur plus jeune âge, les enfants expérimentent une série de deuils qui constituent pour eux un apprentissage. Ce livre aide les parents à répondre à leurs questions et les accompagner dans ces moments difficiles.
  • 2- Association LocoMotive. (2003). Vivre et grandir sans toi : témoignages de frères et sœurs endeuillés. Grenoble: Glénat.
    Clientèle : Adolescents – Adultes
    Synopsis
    Ce livre retrace les travaux menés lors d’un week-end par des enfants endeuillés et des adultes – psychothérapeutes, art-thérapeute, musicien – en vue de faciliter l’expression et la communication sur leur deuil.
  • 3- Basset, L. (2010). Ce lien qui ne meurt jamais. Paris: Livre de poche.
    Clientèle : Adultes
    Synopsis
    " Aucun livre ne m'a autant coûté. Sa matrice est un journal intime que j'ai entrepris de tenir dès les premières semaines du deuil, après le suicide de notre fils Samuel, âgé de 24 ans... Au plus épais du brouillard qui avait alors avalé tous mes repères, il me semblait discerner quelques lucioles sur le sentier incertain que je suivais en funambule. Cinq ans plus tard, j'ai repris des éléments de ce document autobiographique en les rédigeant à la troisième personne, et en les accompagnants de méditations ou de réflexions formulées en "je". Déjà, j'avais commencé à aborder publiquement ces sujets demeurés largement tabous dans nos sociétés occidentales : la mort, le suicide, l'au-delà, notre rapport aux réalités invisibles... Et, chaque fois ces interventions suscitaient des confidences de la part de personnes bouleversées qui m'encourageaient à témoigner. Le chemin de vérité qui mène à une Vie plus forte que l'irréparable n'est pas l'apanage des croyants. Le clivage est ailleurs. Il dépend de l'orientation choisie : malgré ou à travers la mort de notre proche, désirons-nous ardemment aller vers ce qui vit ou décidons-nous d'étouffer ce désir en nous ? "
  • 4- Bonanno, G. A. (2011). De l'autre côté de la tristesse. Québec: Dauphin blanc.
    Clientèle : Adultes
    Synopsis
    La sagesse conventionnelle, véhiculée depuis plus de 40 ans, soutient que le deuil se déroule en 5 phases incontournables : le déni, la colère, la négociation, la dépression et l’acceptation. Mais selon le psychologue George A Bonanno, ce n’est pas le parcours de la majorité des gens qui perdent un être cher. Spécialiste de renom du comportement humain, il nous démontre que le modèle traditionnel de la traversée du deuil ne tient pas compte de notre remarquable capacité de résilience. Ses recherches tendent à prouver que nous sommes programmés pour composer adéquatement avec la perte d’un être cher, souvent sans même avoir besoin de l’aide d’un professionnel de la santé mentale. Il explique que la perte peut réellement conduire à des connections interpersonnelles profondes et, dans certains cas, mener à la découverte d’un nouveau sens à la vie. S’appuyant sur des études de pointe, sur sa propre expérience de la perte d’un être cher, sur des cas variés et sur ses voyages en Chine à la recherche des rituels du deuil, Bonanno démontre de quelle façon nous surmontons la tristesse et le chagrin efficacement et naturellement. Il en ressort une perspective étonnamment positive de cette expérience difficile qu’est le deuil.
  • 5- Castro, D. (2000). La mort pour de faux et la mort pour de vrai Paris: Albin Michel.
    Clientèle : Adultes
    Synopsis
    Question des parents. L'enfant est sans cesse confronté à la mort dans les médias, dans les contes, dans ses jeux ou dans sa vie personnelle. À quel âge l'enfant découvre-t-il la notion de la mort? Quand commence-t-il à avoir peur de la mort? Quand la perte devient-elle douloureuse? Comment comprendre ses réactions, ses émotions? Pour aider les parents à parler de la mort avec leurs enfants.
  • 6- Deits, B. (2009). Revivre après l'épreuve 5e éd. Montréal: Quebecor.
    Clientèle : Adultes
    Synopsis
    Voici un guide personnel pour retrouver le goût de vivre après la peine. Son approche positive et sensible peut aider les personnes de tous les horizons à se rétablir d'une perte douloureuse, comme la mort d'un être cher ou d'un ami, un divorce, un déménagement, la perte d'un emploi, la retraite, une chirurgie majeure ou le début d'une maladie chronique.
  • 7- Didion, J. (2007). L’année de la pensée magique. Paris: Grasset.
    Clientèle : Adultes
    Synopsis
    Une soirée ordinaire, fin décembre à New York. Joan Didion s'apprête à dîner avec son mari, l'écrivain John Gregory Dunne - quand ce dernier s'écroule sur la table de la salle à manger, victime d'une crise cardiaque foudroyante. Pendant une année entière, elle essaiera de se résoudre à la mort du compagnon de toute sa vie et de s'occuper de leur fille, plongée dans le coma à la suite d'une grave pneumonie. La souffrance, l'incompréhension, l'incrédulité, la méditation obsessionnelle autour de cet événement si commun et pourtant inconcevable : dans un récit impressionnant de sobriété et d'implacable honnêteté, Didion raconte la folie du deuil et dissèque, entre sécheresse clinique et monologue intérieur, la plus indicible expérience - et sa rédemption par la littérature. L'année de la pensée magique a été consacré " livre de l'année 2006 " aux Etats-Unis. Best-seller encensé par la critique, déjà considéré comme un classique de la littérature sur le deuil, ce témoignage bouleversant a été couronné par le National Book Award.
  • 8- Encrevé-Lambert, M.-H. (2003). La mort. Paris: Bayard.
    Clientèle : Adultes
    Synopsis
    La vie de famille: des repères pour vivre avec vos enfants de 0-7 ans. Comment répondre à un enfant qui nous interroge sur la mort? Quand il est touché par la mort d'un proche, l'enfant a besoin d'être écouté, entendu et rassuré.
  • 9- Fauré, C. (2007). Après le suicide d'un proche: Vivre le deuil et se reconstruire... Paris: Albin Michel.
    Clientèle : Adultes
    Synopsis
    Une personne que vous aimiez s'est donnée la mort et depuis c'est le chaos. Face au vide, à la détresse, à l'impuissance, où trouver la force de continuer à avancer - et d'abord de survivre au suicide de son compagnon, de son parent, de son enfant ? Face à ce cataclysme, les mots manquent, d'autant que dans une société où la mort est un tabou, le deuil lié au suicide l'est encore davantage. Christophe Fauré aborde tous les aspects de cette souffrance pas comme les autres : le gouffre de la culpabilité, la colère, le vécu dépressif et le désespoir, la tentation d'en finir à son tour, les difficultés dans la relation avec autrui, l'extrême solitude, le désarroi des proches... A partir de très nombreux témoignages, qui sont autant de reflets de la diversité des situations, il s'adresse à celui qui reste lorsque l'autre est parti, et à son entourage, si démuni pour le soutenir. Ces paroles sur l'indicible sont là pour aider le lecteur non pas à oublier, mais à nommer sa souffrance afin que la cicatrisation s'opère, lentement, en sachant que cette blessure ne guérira jamais tout à fait.
  • 10- Hanus, M., Guétny, J.-P., Berchoud, J., Satet, P., Lalouette, J., Vallet, O., . . . Pommereau, X. (2007). Le grand livre de la mort à l'usage des vivants. Paris: Albin Michel.
    Clientèle : Adultes
    Synopsis
    La mort a toujours été ressentie par l'homme comme un mystère douloureux, un événement tragique, voire un scandale. Notre société moderne en a presque fait un tabou : on ne parle pas de la mort, on évite de la montrer, on tente de l'oublier. Alors, lorsqu'elle nous touche concrètement, elle nous laisse d'autant plus désemparés face à de nombreuses questions : Qu'est-ce que la mort ? Qu'en disent la médecine, les philosophies, les religions ? Faut-il la taire ou en parler ? Comment accompagner la fin de vie ? Que faire du corps : dons d'organes, inhumation, crémation ? Comment célébrer des funérailles ? Que dire, que faire, lorsqu'on n'est pas ou peu croyant ? Qu'est-ce que le temps du deuil ? Les rites du souvenir ? Que disent les traditions religieuses sur un " au-delà " de la mort ? Plus concrètement : quelles sont les démarches pratiques et juridiques à entreprendre en préparation de son décès ou après celui d'un proche ? Toutes ces questions sont ici traitées par une centaine de spécialistes de tous horizons : médecins, psychanalystes, religieux et historiens des religions, philosophes, juristes, acteurs du domaine funéraire (Pompes Funèbres Générales). Parmi eux, André Comte-Sponville, Marie de Hennezel, Christophe Fauré, Odon Vallet, Jean Leonetti, David Khayat, Xavier Pommereau, Emmanuel Hirsch, Damien Le Guay, Nadine Beauthéac, Didier Dumas... Des extraits d'œuvres littéraires et deux anthologies - textes à lire lors des funérailles, textes à méditer -, complètent cet ouvrage tout à fait unique, qui apportera au lecteur, quelles que soient ses croyances, une aide pratique, psychologique et spirituelle inestimable.
  • 11- Hanus, M., & Hanus, I. (2008). La mort: j'en parle avec mon enfant. Paris: Nathan.
    Clientèle : Adultes
    Synopsis
    Face à la maladie ou à la mort d'un proche, d'un grand-père ou d'une grand-mère, de l'autre parent, d'un enfant dans la famille, les parents se retrouvent face à leur propre peine, mais aussi face à leur enfant à consoler, à épauler. Ils se posent alors des questions à la fois essentielles et très concrètes: dois-je parler à mon enfant de la mort prochaine de quelqu'un qui est malade? Qu'est-ce que mon enfant, à 3 ans, comprend de la mort? Faut-il l'amener aux funérailles? Comment déceler des signes d'angoisse chez mon enfant? Pour aider les parents à traverser cette épreuve avec leur enfant, des réponses simples, accessibles et adaptées à l'âge de l'enfant.
  • 12- Jacques, J. (2010). Les Saisons du deuil 3e éd. Montréal: Quebecor.
    Clientèle : Adultes
    Synopsis
    De nombreuses pertes jalonnent notre vie: rupture amoureuse, maladie, mise à pied, retraite... Mais comment peut-on les apprivoiser, plus particulièrement celle reliée à la mort? Quelques mois ou des années après un décès, plusieurs personnes lui attribuent un pouvoir de croissance indéniable. Pourtant, cela n'enlève en rien la souffrance qui en découle et l'impression de ne jamais pouvoir retrouver son équilibre lorsqu'un proche meurt. De quelle façon le parcours sinueux qui suit la perte d'un être cher peut-il donner un sens à cet événement qui en semble dépourvu?
  • 13- Kubler-Ross, E. (1990). La mort est un nouveau soleil: Pocket.
    Clientèle : Adultes
    Synopsis
    Un voyage fabuleux au-delà du monde sensible. Les expériences scientifiques du docteur Kübler- Ross, reconnues dans le monde entier, permettent de confirmer l'existence d'une vie après la mort. Il s'agit bien du passage à un autre état de conscience dans lequel on continue à sentir, à voir et entendre, à s'épanouir. Les témoignages saisissants livrés ici en sont la preuve. La mort est renaissance et vie. La mort est un nouveau soleil.
  • 14- Kubler-Ross, E. (1993). Mort, dernière étape de la croissance: Pocket.
    Clientèle : Adultes
    Synopsis
    " Notre société nie la mort. Nous la cachons derrière des murs stériles à l’hôpital et sous le maquillage au salon funéraire. Mais la mort est inévitable, et il faut trouver comment y faire face. Pourquoi faisons-nous de la mort un tabou ? D'où viennent nos peurs ?
  • 15- Mareau, C. (2007). Parler de la mort à un enfant. Levallois-Perret: Studyrama.
    Clientèle : Adultes
    Synopsis
    Pourquoi est-ce si difficile de parler de la mort à son enfant? Entre le désir de le protéger et la nécessité de ne pas le laisser sans réponses, comment aborder le sujet et trouver les bons mots? Cet ouvrage vous incite à dépasser vos craintes de parent et à engager la discussion sur un sujet qu'il serait néfaste de vouloir éviter. Il propose de nombreux conseils pour mieux vivre les situations de deuil et aborder plus posément les questions que se pose votre enfant sur la mort d'autrui mais aussi sur la sienne.
  • 16- Masson, J. (2010). Mort, mais pas dans mon cœur: guider un jeune en deuil. Montréal: Logiques.
    Clientèle : Adultes et Professionnels
    Synopsis
    "Ils sont bébés, enfants ou adolescents, et déjà la mort s'est emparée d'une personne qu'ils aiment de tout leur coeur. Tandis que ces jeunes découvrent la vie, ils doivent mettre beaucoup d'énergie à comprendre cette mort si mystérieuse et inconcevable. Devant leur détresse, leurs silences, leurs questions, leurs sourires, nous nous sentons souvent impuissants et ne savons pas toujours comment réagir. Quelle est la différence entre leur deuil et celui des adultes ? Que comprennent-ils de la mort à leur âge ? Comment leur annoncer le passage de la mort ? Comment bien les accompagner ?" Un livre pour guider les parents, les proches, les intervenants.
  • 17- Monbourquette, J. (2007). Grandir, aimer, perdre et grandir. Montréal: Novalis.
    Clientèle : Adultes
    Synopsis
    Ce livre qui s'est vendu à plus de 200 000 exemplaires et traduit dans plusieurs langues est un incontournable. Il s'adresse à ceux et celles qui vivent une perte quelles qu'elles soient. Grandir les accompagne sur la route qui s'ouvre alors devant eux.
  • 18- Monbourquette, J., & D'Aspremont, I. (2011). Excusez-moi je suis en deuil. Montréal Novalis.
    Clientèle : Adultes
    Synopsis
    Nos contemporains ont l'épiderme sensible : ils ne supportent pas que nous parlions de mort et de deuil, mots devenus tabous pour eux. Nous ne pouvons plus évoquer ces sujets sans créer chez nos vis-à-vis un climat d'ennui et de mélancolie, voire de dépression. Si le déni social de la mort et du deuil prévaut, que dire du sort des endeuillés eux-mêmes? Ils se sentent malvenus dans une société qui adopte un « non-dit » devant ces réalités déjà pénibles à vivre.
  • 19- Oppenheim, D. (2007). Parents : Comment parler de la mort avec votre enfant ? Bruxelles: De Boeck.
    Clientèle : Adultes
    Synopsis
    L’auteur a choisit les thèmes de la maladie grave, de la fin de vie et de la mort du grand-père pour aborder le sujet de la mort de façon concrète. Un chapitre est consacré à l’enfant atteint de maladie grave. Il aborde aussi les questions du sens de la vie et de la place des vivants et des morts dans la famille.
  • 20- Oppenheim, D. (2002). Parents en deuil : le temps reprend son cours Ramonville-Saint-Agne: Èrès.
    Clientèle : Adultes -Professionnels
    Synopsis
    Pour que les parents puissent traverser cette épreuve, retrouver leur dynamique existentielle et une relation plus libre et moins douloureuse à l'enfant mort, l'auteur a propose à ces parents de participer à des groupes de parole. Ce livre est le compte-rendu précis et l'analyse d'un de ces groupes. Il permet de connaître et de comprendre " de l'intérieur " le processus de deuil et la façon dont les parents, avec l'aide d'un psychanalyste, en parlent et évoluent. Il éclaire aussi les questions cliniques, psychologiques et éthiques posées par la fin de vie d'un enfant. Ce document rare s'adresse d'abord aux parents en deuil. Il s'adresse aussi aux médecins, psychiatres et psychanalystes, aux enseignants et aux éducateurs, ainsi qu'à tous ceux qui peuvent être confrontés à des parents et des fratries en deuil, même longtemps après l'événement.
  • 21- Pinard, S. (2005). De l'autre côté des larmes: Guide pour une traversée consciente du deuil. Boucherville: Éditions de Mortagne.
    Clientèle : Adultes – Professionnels
    Synopsis
    Cet ouvrage est avant tout un éloge à l’humanité profonde dans la vie, bien sûr, mais aussi dans la mort. Il s’adresse aux familles, proches, amis, soignants, bénévoles qui accompagnent ou qui sont en lien avec une personne mourante, quel que soit leur rôle. Il s’adresse aussi à tout être humain préoccupé par la mort, la sienne ou celle des autres. Les personnes en fin de vie pourront y puiser des informations pertinentes pour être soutenues dans leur démarche d’appropriation de leur mort. Ce livre nous familiarise avec les différents processus liés à l’annonce de la mort imminente et la fin de vie. Nous y retrouvons aussi d’authentiques témoignages, lesquels, bien que tissés de leur unicité au cœur de ces grands mystères, nous donnent souvent l’impression de lire notre propre histoire. Des points de repère, des pistes de réflexion et des exercices pratiques nous sont proposés tout au long de l’ouvrage pour nous aider à traverser de façon consciente cette expérience d’accompagnement, si difficile soit-elle.
  • 22- Poletti, R., & Dobbs, B. (2003). Vivre son deuil et croitre. Saint-Julien-en-Genevois: Éditions Jouvance
    Clientèle : Adultes – Professionnels
    Synopsis
    Comment vivre un changement, une perte, un deuil, une séparation ? Toute perte est douloureuse. Le deuil d'un être aimé est particulièrement difficile à vivre, mais la brisure du divorce, la fin d'une relation intime, l'éloignement de ceux qu'on aime, la perte de son emploi, d'aspects de soi-même lors de maladie ou d'accidents, la perte de possessions, de buts, d'idéal, toutes ces pertes nécessitent un cheminement nommé processus de deuil. Ce processus est un parcours sinueux avec des montées et des descentes. Il représente une expérience intense sur les plans physique, émotionnel, mental et spirituel. Lorsque la perte est là, que l'inattendu ou l'inacceptable arrive, chacun va devoir vivre, à sa manière, cette douleur qui étreint, qui habite l'être tout entier. La connaissance du processus de deuil peut représenter une certaine aide pour ceux qui le vivent.
  • 23- Racine, L. (2011). Le deuil, une blessure relationnelle. Montréal: Les Éditons du CRAM.
    Clientèle : Adultes et Professionnels
    Synopsis
    Un ouvrage d’une grande ouverture et d’un abord simple et chaleureux, qui s’adresse à la personne endeuillée, qui vit une perte ou une séparation, aux personnes qui l’entourent dans ce « passage obligé », aux intervenants en relation d’aide, au personnel professionnel et aux bénévoles qui accompagnent les endeuillés. Le lecteur y retrouvera de nombreuses « paroles d’endeuillés » dans lesquelles il se reconnaîtra, et une forte dose d’empathie qui lui donnera l’espoir et la force de dénouer l’impasse d’un deuil récent ou non résolu.
  • 24- Racine, L. (2011). Le deuil : accepter, laisser partir et choisir la vie. Montréal : Les Éditions du CRAM.
    Clientèle : Adultes et professionnels
    Synopsis
    Voici le second ouvrage d'une série de trois qui portent sur le processus du deuil (le premier évoquait la blessure relationnelle et le troisième traitera de la renaissance, de créer sa vie). Il démontre comment, à travers un processus relationnel, c'est-à-dire à l'aide d'une personne signifiante - professionnel ou proche - l'endeuillé peut en venir à accepter la perte, faciliter le «laisser partir», à travers des rituels intimes ou publics, afin de résolument se tourner vers l'autre polarité du deuil, la lumière et la vie qui continue. Comment choisir la vie ? L'auteure expose les différents mécanismes qui permettront à l'endeuillé de trouver un sens à sa nouvelle vie sans l'autre, et le bonheur qui est au bout du chemin. Émaillé de nombreuses «paroles d'endeuillé», de témoignages, de moments de réflexion et d'exercices pratiques, l'ouvrage, écrit avec beaucoup de chaleur et d'empathie par une spécialiste renommée du deuil, conduit l'endeuillé, à son rythme, vers l'ouverture et la création d'une nouvelle réalité, de laquelle jaillira la lumière, tout en conservant un souvenir précieux mais non plus souffrant, du disparu.
  • 25- Raimbault, G. (2007). Parlons du deuil. Paris: Payot.
    Clientèle : Adultes
    Synopsis
    Quand quelqu'un est en deuil, il peut sembler froid ou indifférent au monde extérieur. L'auteur, spécialiste des questions du deuil et de la mort, donne ici la parole à des endeuillés et explore le "cataclysme intérieur" que provoque la mort de ceux qu'on aime.
  • 26- Régnier, R., & Saint-Pierre, L. (2000). Quand le deuil survient : 80 questions et réponses. Montréal: Sciences et culture.
    Clientèle : Adultes
    Synopsis
    Les auteurs, personnes-ressources auprès des endeuillés d'une entreprise funéraire, répondent aux principales questions qu'ils rencontrent dans leur travail d'accompagnement sur: le deuil et de ses effets, la résolution de la crise, l'aide aux endeuillés et le deuil des enfants.
  • 27- Rinpoché, S. (2005). Le livre tibétain de la vie et de la mort
    Clientèle : Adultes
    Synopsis
    Dans cet ouvrage, Sogyal Rinpoché concilie l'ancienne sagesse du Tibet et la recherche contemporaine sur la mort et les mourants, sur la nature de l'esprit et de l'univers. Il présente de façon claire la vision de la vie et de la mort telle que nous la propose la tradition tibétaine. Il explique notamment ce que sont les " bardos ", ces états de conscience après la mort qui ont tant fasciné les artistes, médecins et philosophes occidentaux, depuis la publication, en 1927, du Bardo Thödol (le Livre des morts tibétain). Sogyal Rinpoché montre que dans la mort, comme dans la vie, l'espoir existe et qu'il est possible à chacun de transcender sa peur pour découvrir ce qui, en nous, survit et ne change pas. Il propose des " pratiques " simples mais puissantes que chacun, quelle que soit sa religion ou sa culture, peut accomplir afin de transformer sa vie, de se préparer à la mort et d'aider les mourants. Ce livre est aussi une introduction à la pratique de la méditation, ainsi qu'aux notions de renaissance et de karma. Le Livre tibétain de la vie et de la mort n'est pas seulement un chef- d'oeuvre spirituel, c'est un manuel, un guide, un ouvrage de référence et une source d'inspiration sacrée.
  • 28- Sarnoff-Schiff, H. (1994). Parents en deuil. Paris: Éditons Robert Laffont.
    Clientèle : Adultes
    Synopsis
    Il n'est pas d'expérience plus déchirante, plus intolérable dans un destin humain que de perdre un enfant. Les parents en deuil ont souvent le sentiment que personne ne peut les aider parce que ceux qu'ils connaissent ne sont pas passés par cette épreuve. Harriet Sarnoff-Schiff, qui a perdu un petit garçon de dix ans, connaît cette souffrance et parle de ce deuil avec des mots simples et justes ; elle sait l'horreur, l'isolement, la culpabilité et l'angoisse, les conflits au sein du couple déchiré parce que l'un ne peut apporter son soutien à l'autre au moment où il le faudrait. Elle sait le désespoir, la honte devant un moment de gaieté et de rire, le vide intérieur, l'insomnie, mais elle dit aussi que des parents en deuil doivent réapprendre à vivre pour leurs autres enfants, pour leur conjoint et pour eux-mêmes. Elle offre des conseils pratiques, concrets, réalistes qu'elle a tirés de sa propre expérience et de celle d'autres parents éprouvés, de psychiatres et psychologues, de conseillers religieux. Son livre doit aider à affronter la mort imminente ou déjà présente d'un enfant et à reconstruire sa vie, " après "...
  • 29- Tétreault, C. (2007). Je m'appelle Marie. Montréal: Éditions de l'Homme.
    Clientèle : Adultes
    Synopsis
    Christian Tétreault raconte l'histoire de sa fille Marie, emportée à l'âge de deux ans par une maladie foudroyante. Profondément affectés par ce drame, sa compagne et lui décident de poursuivre leur route, malgré l'insupportable absence. Peu à peu, ils prennent conscience que leur petite ne les a pas vraiment quittés, mais qu'elle est présente dans leur cœur, dans leur vie et au sein de leur famille, où elle occupe une place de choix. Marie devient leur ange gardien.
  • 30- Vimont, G. (2010). La dernière nuit de Jeanne. Montréal: La courte échelle.
    Clientèle : Adultes
    Synopsis
    "Jeanne oscille entre la vie et la mort. Atteinte d’un cancer, elle repose, inconsciente, sur son lit d’hôpital. À son chevet, ses enfants Monique, Louis, Alexis et Laurence sont plongés dans l’angoisse, les regrets et la difficulté d’accepter son départ. Ils s’affrontent, mettant à jour les différences qui les séparent, pendant que l’esprit de Jeanne survit dans un monde mystérieux où un homme en smoking deviendra son passeur. Dans cette chronique familiale houleuse, tous apprendront que le deuil est douloureux, mais qu’il peut aussi être salutaire."
Bibliographie adultes pour partager avec les enfants
  • 1- Arènes, J. (1998). Dis un jour, moi aussi je mourrirai. Paris: Éditions Fleurus.
    Clientèle : Adultes
    Synopsis
    Dès leur plus jeune âge, les enfants expérimentent une série de deuils qui constituent pour eux un apprentissage. Ce livre aide les parents à répondre à leurs questions et les accompagner dans ces moments difficiles.
  • 2- Castro, D. (2000). La mort pour de faux et la mort pour de vrai Paris: Albin Michel.
    Clientèle : Adultes
    Synopsis
    Question des parents. L'enfant est sans cesse confronté à la mort dans les médias, dans les contes, dans ses jeux ou dans sa vie personnelle. À quel âge l'enfant découvre-t-il la notion de la mort? Quand commence-t-il à avoir peur de la mort? Quand la perte devient-elle douloureuse? Comment comprendre ses réactions, ses émotions? Pour aider les parents à parler de la mort avec leurs enfants.
  • 3- Encrevé-Lambert, M.-H. (2003). La mort. Paris: Bayard.
    Clientèle : Adultes
    Synopsis
    La vie de famille: des repères pour vivre avec vos enfants de 0-7 ans. Comment répondre à un enfant qui nous interroge sur la mort? Quand il est touché par la mort d'un proche, l'enfant a besoin d'être écouté, entendu et rassuré.
  • 4- Hanus, M., & Hanus, I. (2008). La mort: j'en parle avec mon enfant. Paris: Nathan.
    Clientèle : Adultes
    Synopsis
    Face à la maladie ou à la mort d'un proche, d'un grand-père ou d'une grand-mère, de l'autre parent, d'un enfant dans la famille, les parents se retrouvent face à leur propre peine, mais aussi face à leur enfant à consoler, à épauler. Ils se posent alors des questions à la fois essentielles et très concrètes: dois-je parler à mon enfant de la mort prochaine de quelqu'un qui est malade? Qu'est-ce que mon enfant, à 3 ans, comprend de la mort? Faut-il l'amener aux funérailles? Comment déceler des signes d'angoisse chez mon enfant? Pour aider les parents à traverser cette épreuve avec leur enfant, des réponses simples, accessibles et adaptées à l'âge de l'enfant.
  • 5- Mareau, C. (2007). Parler de la mort à un enfant. Levallois-Perret: Studyrama.
    Clientèle : Adultes
    Synopsis
    Pourquoi est-ce si difficile de parler de la mort à son enfant? Entre le désir de le protéger et la nécessité de ne pas le laisser sans réponses, comment aborder le sujet et trouver les bons mots? Cet ouvrage vous incite à dépasser vos craintes de parent et à engager la discussion sur un sujet qu'il serait néfaste de vouloir éviter. Il propose de nombreux conseils pour mieux vivre les situations de deuil et aborder plus posément les questions que se pose votre enfant sur la mort d'autrui mais aussi sur la sienne.
  • 6- Masson, J. (2010). Mort, mais pas dans mon cœur: guider un jeune en deuil. Montréal: Logiques.
    Clientèle : Adultes et Professionnels
    Synopsis
    "Ils sont bébés, enfants ou adolescents, et déjà la mort s'est emparée d'une personne qu'ils aiment de tout leur cour. Tandis que ces jeunes découvrent la vie, ils doivent mettre beaucoup d'énergie à comprendre cette mort si mystérieuse et inconcevable. Devant leur détresse, leurs silences, leurs questions, leurs sourires, nous nous sentons souvent impuissants et ne savons pas toujours comment réagir. Quelle est la différence entre leur deuil et celui des adultes ? Que comprennent-ils de la mort à leur âge ? Comment leur annoncer le passage de la mort ? Comment bien les accompagner ?" Un livre pour guider les parents, les proches, les intervenants.
  • 7- Oppenheim, D. (2007). Parents : Comment parler de la mort avec votre enfant? Bruxelles: De Boeck.
    Clientèle : Adultes
    Synopsis
    L’auteur a choisit les thèmes de la maladie grave, de la fin de vie et de la mort du grand-père pour aborder le sujet de la mort de façon concrète. Un chapitre est consacré à l’enfant atteint de maladie grave. Il aborde aussi les questions du sens de la vie et de la place des vivants et des morts dans la famille.
Bibliographie deuil en contexte de suicide
  • 1- Basset, L. (2010). Ce lien qui ne meurt jamais. Paris: Livre de poche.
    Clientèle : Adultes
    Synopsis
    " Aucun livre ne m'a autant coûté. Sa matrice est un journal intime que j'ai entrepris de tenir dès les premières semaines du deuil, après le suicide de notre fils Samuel, âgé de 24 ans... Au plus épais du brouillard qui avait alors avalé tous mes repères, il me semblait discerner quelques lucioles sur le sentier incertain que je suivais en funambule. Cinq ans plus tard, j'ai repris des éléments de ce document autobiographique en les rédigeant à la troisième personne, et en les accompagnants de méditations ou de réflexions formulées en "je". Déjà, j'avais commencé à aborder publiquement ces sujets demeurés largement tabous dans nos sociétés occidentales : la mort, le suicide, l'au-delà, notre rapport aux réalités invisibles... Et, chaque fois ces interventions suscitaient des confidences de la part de personnes bouleversées qui m'encourageaient à témoigner. Le chemin de vérité qui mène à une Vie plus forte que l'irréparable n'est pas l'apanage des croyants. Le clivage est ailleurs. Il dépend de l'orientation choisie : malgré ou à travers la mort de notre proche, désirons-nous ardemment aller vers ce qui vit ou décidons-nous d'étouffer ce désir en nous ? "
  • 2- Canfield, J., & et al. (2001). Bouillon de poulet pour l'âme des ados: Coffragants.
    Clientèle : Dès 12 ans.
    Synopsis
    Bouillon de poulet pour l'âme des ados est un guide de survie qui t'aidera à traverser avec succès ces années trépidantes sans perdre ton sens de l'humour ni ton équilibre. Cet ouvrage te propose des histoires sur de multiples sujets: l'amitié et l'amour, l'importance de croire en l'avenir, le respect de soi et des autres, la façon de surmonter des épreuves comme la mort, le suicide et les chagrins d'amour. Bouillon de poulet pour l'âme des ados sera pour toi comme un ami qui comprend ce que tu ressens, sur qui tu peux compter et qui t'encourage dans les moments difficiles.
  • 3- Chalifour, F. (2006). Le fils du pendu: Toundra.
    Clientèle : Dès 12 ans
    Synopsis
    Le père de François s'est suicidé. Cette épreuve bouleverse l'adolescent, qui se sent coupable de ne pas avoir été un meilleur fils, et qui doit réapprendre à vivre sans son père. Les amis, la famille et une découverte inattendue aideront François à se réconcilier avec la vie.
  • 4- Fauré, C. (2007). Après le suicide d'un proche: Vivre le deuil et se reconstruire... Paris: Albin Michel.
    Clientèle : Adultes
    Synopsis
    Une personne que vous aimiez s'est donnée la mort et depuis c'est le chaos. Face au vide, à la détresse, à l'impuissance, où trouver la force de continuer à avancer - et d'abord de survivre au suicide de son compagnon, de son parent, de son enfant ? Face à ce cataclysme, les mots manquent, d'autant que dans une société où la mort est un tabou, le deuil lié au suicide l'est encore davantage. Christophe Fauré aborde tous les aspects de cette souffrance pas comme les autres : le gouffre de la culpabilité, la colère, le vécu dépressif et le désespoir, la tentation d'en finir à son tour, les difficultés dans la relation avec autrui, l'extrême solitude, le désarroi des proches... A partir de très nombreux témoignages, qui sont autant de reflets de la diversité des situations, il s'adresse à celui qui reste lorsque l'autre est parti, et à son entourage, si démuni pour le soutenir. Ces paroles sur l'indicible sont là pour aider le lecteur non pas à oublier, mais à nommer sa souffrance afin que la cicatrisation s'opère, lentement, en sachant que cette blessure ne guérira jamais tout à fait.
  • 5- Pelletier, M. (1997). Une Vie en éclats. Montréal: La Courte échelle.
    Clientèle : Dès 14 ans
    Synopsis
    J’ai 16 ans. La seule chose que j’aime de moi, c’est mon nom: Zoé. Le reste ne vaut pas la peine d’être mentionné. Avec Ybert, on s’aimait. Et je sais à quel point il était malheureux. Je l’aimais et je voulais l’aider. Ça n’a rien changé parce que, l’an dernier, il a décidé de s’en aller... C’est alors que tout s’est déclenché. Je suis devenue consciente. De tout. Surtout du fait que rien ne vaut la peine. J’ai décidé de raconter les dernières semaines de ma vie. Ce sera une histoire de mort du début à la fin, parce qu’il n’y a que ça de vrai. Une vie en éclats, un roman? Non. Un cri qui fait du bien.
  • 6- Poletti, R., & Dobbs, B. (2003). Vivre son deuil et croitre. Saint-Julien-en-Genevois: Éditions Jouvance
    Clientèle : Adultes - Professionnels
    Synopsis
    Comment vivre un changement, une perte, un deuil, une séparation ? Toute perte est douloureuse. Le deuil d'un être aimé est particulièrement difficile à vivre, mais la brisure du divorce, la fin d'une relation intime, l'éloignement de ceux qu'on aime, la perte de son emploi, d'aspects de soi-même lors de maladie ou d'accidents, la perte de possessions, de buts, d'idéal, toutes ces pertes nécessitent un cheminement nommé processus de deuil. Ce processus est un parcours sinueux avec des montées et des descentes. Il représente une expérience intense sur les plans physique, émotionnel, mental et spirituel. Lorsque la perte est là, que l'inattendu ou l'inacceptable arrive, chacun va devoir vivre, à sa manière, cette douleur qui étreint, qui habite l'être tout entier. La connaissance du processus de deuil peut représenter une certaine aide pour ceux qui le vivent.